Skip to main content

Police Municipale

La police municipale de la commune de Bobo

Au Burkina Faso, La Police Municipale dans son format actuel est un corps jeune. En effet, avec les premières élections municipales en 1995, après que le Burkina Faso ait renoué avec la démocratie, les autorités étatiques ont accédé à la requête des autorités municipales en la recréant.

Deux textes fondamentaux ont été pris à l’époque pour consacrer cette existence et déterminer les conditions dans lesquelles ce corps devrait évoluer. Il s’agit de :

  •  Décret N° 95-291/PRES/MAT/MEFP/MJ du 20 juillet 1995 portant création et attributions de la Police Municipale ;
  • Décret N° 95-292/PRES/MAT/MEFP/MJ du 20 juillet 1995 portant statut particulier des personnels de la Police Municipale.

  

       

      Nous disons bien qu’elle fut recréée en 1995 parce qu’avant cette date elle a existé dans notre pays. En effet, la Police Municipale a été supprimée seulement en 1988 pour des raisons non encore élucidées.

      Des recherches, il existe dans les archives une lettre du maire datée d’avril 1982 demandant non pas la suppression du corps mais son intégration à la Police Nationale pour alléger les frais de gestion du corps et aussi bénéficier par ce biais d’un encadrement plus compétent au regard du niveau très bas des encadreurs de ce corps à l’époque.

          L’autorité de tutelle a sans doute prétexté de cette requête pour supprimer purement et simplement ce corps dont l’importance dans une ville comme Ouagadougou est certaine.    

            Recréée donc en 1995 avec une douzaine d’agents venus de la Police Nationale,  le personnel de la police municipale de Ouagadougou s’est progressivement étoffé. De nos jours, la Police Municipale de Ouagadougou compte plus de mille deux cents (1200) personnes dont sept cent (700) jeunes volontaires communaux pour la sécurité routière qui constituent du personnel d’appoint.

                 Suivant l'arrêté 2012-199/CO/SG/DRH modifiant l'arrêté N°2011-037/CO/SG du 11 mars 2011ensemble ses modificatifs portant organisations des services de la mairie de Ouagadougou, la Police Municipale est érigée en direction générale. Aux termes de cet arrêté la Police Municipale de Ouagadougou est organisé comme suit:

            •  une Direction Générale générale comprenant:
            • 3 Directions
            •  20 services;
            • 14 sections.